Video

Le port de Kercabellec

Haut lieu de l'ostréiculture...

Port d’échouage, Kercabellec a connu un essor important grâce à la production du sel. L’activité salicole s’est développée à Mesquer au fil des siècles pour atteindre son apogée au XIXe siècle.

Utilisé principalement pour la conservation des poissons et des viandes, le sel est embarqué au port de Kercabellec et exporté sur toute la façade atlantique.

C’est vers 1880, pour faire face au tarissement des bancs naturels, que la culture de l’huître s’est vraiment développée.

La baie de Kercabellec propice aussi bien à la culture à plat qu’à la culture sur table, dispose de nombreux bassins d’affinage.

De nos jours, 6 exploitations mesquéraises existent, cultivant essentiellement de l’huître creuse.

Du naissain à l’assiette, de 18 mois à 3 ans sont nécessaires (dans un  premier temps en mer pour la période de grossissement puis en claires d’affinage) pour leur donner ce goût si particulier et réputé des ‘‘huîtres de Mesquer’’.